Accueil > Solutions de paiement > SMS+ > Les principes tarifaires SMS+

Les principes tarifaires SMS+

Green folder with golden symbol of euro.Dans le cadre de la solution SMS+, l’éditeur détermine à l’avance le niveau de surtaxe associé à son service, parmi une large gamme de paliers tarifaires. L’utilisateur est facturé sur la facture de son opérateur mobile. L’opérateur reverse ensuite la majeure partie de la surtaxe à l’éditeur de service.

 

 

Paliers tarifaires de SMS+

Afin de répondre aux diverses attentes des éditeurs, une large gamme de paliers tarifaires (de 0 Euro à 4,5 Euros) a été établie.

Chaque palier tarifaire est identifiable par le premier chiffre du numéro court SMS – À un numéro court ne peut correspondre qu’un seul tarif.

Ainsi, la lisibilité tarifaire des services est garantie par une correspondance entre le premier chiffre du numéro court et le prix maximum du service.

  • Pour les services à l’acte :

Le niveau de surtaxe autorisé peut dépendre de la nature du service proposé par l’éditeur. Notamment, les modalités particulières relatives aux paliers 7 et 8 sont détaillées dans la charte de déontologie SMS+ (Article 4).

Ces prix maximum s’entendent hors coûts d’envoi des SMS par les utilisateurs. Ces coûts dépendent de la formule tarifaire choisie par l’utilisateur auprès de son opérateur mobile.

Les principes tarifaires de SMS+

*Téléchargement de jeux java ou de vidéos 
**Autres services autorisés sur le palier 8

  •  Pour les services avec abonnement (MT Premium) :

Les services avec abonnement sont disponibles sur les paliers 5 à 8. Ils sont identifiables au second chiffre du numéro court, qui, dans le cas des services avec abonnement, est toujours le chiffre 8.

Principes tarifaires SMS+ services avec abonnement (MT Premium)

Reversements par les opérateurs mobiles

Que ce soit dans le cas de services à l’acte ou à l’abonnement, les achats de vos clients seront reportés sur leur facture de téléphonie mobile ou débités de leur compte prépayé. Le CA généré par ces achats vous sera ensuite reversé par les opérateurs mobiles moyennant une commission qui peut varier selon les opérateurs et les paliers tarifaires.